Le but de ce forum est d'initier les modélistes à la construction des maquettes navigantes.


    Erre ou ne pas erre

    Partagez
    avatar
    patdxfr

    Messages : 3242
    Date d'inscription : 14/12/2010
    Age : 56
    Localisation : Corse d'en bas

    Erre ou ne pas erre

    Message  patdxfr le Mar 25 Aoû 2015 - 0:34

    Petite question technique à propos de manœuvres en général.

    Avec la miniature de Xtian,



    j'ai fait une approche un peu chaude qui m'a déconcerté :

    J'étais en virage et à peu près à 45° du quai.
    Arrivant un peu vite Wink, j'ai coupé les gaz pour continuer sur la lancée et à mon grand étonnement, le canot a filé tout droit alors que je pensais qu'il continuerai sa courbe !!!

    En gros, le canot a réagit comme une fronde qu'on lâche et non comme un train sur des rails.

    En y réfléchissant, ça a l'air logique, mais sur le moment, le bestiau arrivant droit sur le quai, ça fout les jetons Smile
    Moralité : La vitesse de l'eau sur le gouvernail braqué ne suffit pas, il faut un peu de gaz pour souffler la gouverne ...

    1ere leçon ...

    Merci

    a+

    Pat_2b
    avatar
    Calimero

    Messages : 440
    Date d'inscription : 01/06/2014
    Age : 35
    Localisation : Ile de France

    Re: Erre ou ne pas erre

    Message  Calimero le Mar 25 Aoû 2015 - 0:45

    Et encore, avec un bidule comme le Spirit, t'as plus d'inertie et tu conserves un peu plus longtemps la "rotation", gouvernail ou pas. Tu le sens d'ailleurs quand t'es en remorqueur de flèche et que tu tournes: tu te remets dans l'axe bien avant que le Spirit soit sur le cap à tenir, car il va continuer de tourner même si le remorqueur est revenu en ligne.

    Mais sinon oui, un gouvernail ne sert quasiment à rien sans avoir de flux d'eau provenant de l'hélice.
    avatar
    bebert38
    Admin

    Messages : 1956
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 72
    Localisation : grenoble

    Re: Erre ou ne pas erre

    Message  bebert38 le Mar 25 Aoû 2015 - 7:13


    L'hélice arrêtée bloque aussi le flux provoqué par l'erre du bateau, ce qui rend le gouvernail inopérant.
    Un voilier manœuvre heureusement sans hélice.
    avatar
    xtian29

    Messages : 11221
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 55
    Localisation : Far Ouest

    Re: Erre ou ne pas erre

    Message  xtian29 le Mar 25 Aoû 2015 - 10:56

    Hello

    Ca n'était quasiment que la première navigation avec de la place, à Porz Bihan c'est quand même pas pareil  

    Quand aux deux premières sorties elles n'ont pas duré longtemps, à Massy comme à Cléguer j'ai cassé le cardan après moins d'un quart d'heure. Chaque fois le Spirit a ensuite juste servi de jouet pour remorqueurs, en "dead ship" (navire sans propulsion)

    Maintenant il a un brushless en montage flottant et ça semble fiable !

    Bref à Marigny c'étaient les premières navigations autonomes et on est rentré dans le vif sans trop faire de test, je ne connais pas encore trop les comportements spécifiques du canot.  

    Dans la vraie vie lorsqu'on prend en main un bateau neuf on fait des essais à la mer avec justement tout un tas de manœuvres comme les rayons de virages à différentes vitesses et différents angles de barre mais aussi différents tirants-d'eau et différentes assiettes.  les distances d'arrêt au moteur ou sur l'erre, les limites de vitesses où le safran a encore de l'effet, etc ...

    Ensuite en passerelle on a un fascicule avec des toutes ses situations.  

    Sans avoir fait trop d'essais il me semble qu'effectivement le safran sans hélice a peu d'effet mais il faut dire aussi que je privilégie toujours les assiettes positives sur mes bateaux pour reculer le centre de giration.  En diminuant ainsi le bras de levier safran/point de giration ça permet une réactivité supérieure (vitesse de rotation) même si ça demande aussi plus de puissance.  Bon c'est juste un choix de réglage de ma part.

    Mais du coup cette diminution du bras de levier diminue aussi l'efficacité du safran et c'est encore plus vrai quand le bateau est sur son erre à faible vitesse.

    Quand à la navigation sur l'erre c'est vrai aussi que je l'utilise généralement juste qu'en ligne droite en phase de ralentissement et en étant prêt à contrôler avec de la marche arrière et moins souvent en avant, la plupart du temps pour fouetter sur un bord.

    Patafix a écrit:Moralité : La vitesse de l'eau sur le gouvernail braqué ne suffit pas, il faut un peu de gaz pour souffler la gouverne ...

    Pas tout à fait.  Si on compare à un voilier par exemple, où le safran n'a que de la vitesse d'eau sans "soufflage" on aura les mêmes problèmes à basses vitesses mais il faut comparer le comparable : Le Spirit serait à comparer avec un voilier quille longue, des bateaux qui sont des rails.  Maintenant les voiliers avec une quille sabre ou pire les trucs de courses, il virent encore bien même à très faibles vitesses et donc avec un safran proche de inefficacité car ses coques sont sur leurs quille comme sur une pointe de compas.

    En tout les cas après Massy, Cléguer et maintenant Marigny je suis super satisfait des dimensions poids et erre du Spirit pour des remorqueurs portuaires à nos échelles. Pas grand chose à voir avec la plupart (totalité ?) des plastrons britanniques parfois longs mais légers et à peine sur la peau de l'eau.   Et c'est vrai que naviguer seul avec lui est aussi un truc rigolo en particulier pour les mises à quai.  

    A+ Xtian
    avatar
    FLF-50
    Admin

    Messages : 2135
    Date d'inscription : 26/05/2010
    Age : 74
    Localisation : Marigny (50)

    Re: Erre ou ne pas erre

    Message  FLF-50 le Mar 25 Aoû 2015 - 12:43



    Pour ma part, c'est un problème bien connu, d'autant plus que je prête mes cargos à mes équipiers, ce dimanche j'ai donc prêté deux cargos, l'un à Nono50, il s'agissait du Reefer "Comoros Stream", ce navire navigue depuis 2004, j'ai fais beaucoup de championnats et de démos avec, je l'ai bien en main et j'en fais ce que je veux, Xtian l'a piloté à Chatelaudren en 2013, avec ses 20 kg, et son unique moteur Johnson 600, il a de la puissance à revendre, il est bien manœuvrant, par contre si l'on coupe le moteur, il n'est plus manœuvrable, Nono s'est d'ailleurs fait peur tout seul, au fur et à mesure de sa navigation d'un bord à l'autre de l'étang, il m'a fait part que le navire ne tenait pas le cap tout seul, erreur due à l'ignorance des courants, en voici la cause.
    La rivière traverse l'étang en travers, dans le sens NO - SE, c'est à dire; de la courbe au dessus des barnums ou se trouve l'entrée dans l'étang (une buse), et la sortie à environ 30 mètres avant les toilettes, les fortes pluies de la nuit et du matin ont forcé la puissance et le débit, hors lors d'une navigation je me trouvais en route parallèle avec la frégate sur son côté gauche et je m'apprêtais à le doubler, ayant l'habitude, je conserve mon cap au trim, Nono voyant son navire partir sur la gauche, il à réduit sa vitesse trop vite, ce fut une erreur, le navire continua sur son erre mais en accentuant sa courbe à gauche, à cause du courant qui le poussait de travers, l'inertie est telle que l'on perd vite le contrôle, il aurait mieux valu donner des gaz et trimer la barre sur la droite, mais seule l'expérience et surtout la connaissance des réactions de son navire permettent de s'affranchir des ces phénomènes. Moralité l'entraînement est bénéfique et c'est en faisant des erreurs que l'on apprend.
    De même j'ai confié l'Heavy Lift "Jumbo" à Maxime (14 ans), c'est le plus lourd des modèles, environ 25 kg mais deux hélices et deux gouvernes, Maxime s'est amusé à plusieurs reprises, venir dans le port, pour ce faire il s'est entrainé à se familiariser avec la double commande (lignes d'arbres indépendante) en pleine eau c'est facile mais dans un chenal ou près du bord, beaucoup moins et dans le cas d'erreur, il est difficile de contrôler l'inertie.
    Moralité, seules des journées comme celles du dernier Towing Day permettent de comprendre et d'apprendre, notamment en se prêtant les bateaux, certains ont remorqués pour la première fois, surtout au milieu d'un trafic, ce qui fut très bénéfique pour tous.

    JCC


    _________________
    http://www.miniflotte-50-monsite.com  
    Sauvons la mer, ça urge.
    avatar
    patdxfr

    Messages : 3242
    Date d'inscription : 14/12/2010
    Age : 56
    Localisation : Corse d'en bas

    Re: Erre ou ne pas erre

    Message  patdxfr le Mar 25 Aoû 2015 - 16:05

    Merci pour vos réponses, cela me conforte dans mon sentiment que rien ne vaut la partie de nav (ou de simu s'il est bien fait).

    Lapin m'a gentiment fait essayer son mono voith : réactions bizarres au premier abord et trajectoires pas faciles à tenir Smile mais déjà plus fun qu'un mono-arbre !

    Morbihan : très sympa, réactions tout aussi déroutantes que le précédent, mais avec les conseils du patron, même le latéral devient facile Smile
    Fairplay : pas eu trop le temps de le prendre en main, d'autant plus que je trouve le démarrage trop brutal (pour un novice) et l'évolution des gaz pas très linéaires, à mon avis, une petite séance de bipbip et ça devrait aller mieux Smile

    Et dire que chez nous, on a pleins de plans d'eau de toutes les tailles et même certains chauffés l'hiver Smile et pratiquement personne avec qui naviguer ...

    A la prochaine

    pat_2b

    PS : si quelqu'un veut des photos HD de mon album, ne pas hésiter à demander

    PS2 : Xtian : que donnent les photos que j'ai prises avec ton appareil ? (à part l'horizon à dreuze ...)

    Contenu sponsorisé

    Re: Erre ou ne pas erre

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 23 Juin 2018 - 8:02