Le but de ce forum est d'initier les modélistes à la construction des maquettes navigantes.


    Mise en chantier du Parat de Graupner

    Partagez
    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Lun 28 Juin 2010 - 23:00

    Bonjour à tous,

    Je remet mon ancien sujet sur le nouveau forum dans l'espoir que cela puisse aider des personnes qui se lanceraient dans sa constructio et, surtout, que vous puissiez m'aider à la terminer.

    Voici un résumé des épisodes précédents :

    "
    Bonjour à tous,

    Comme je le disais dans un post précédent, je viens d'acheter le Parat de Graupner.

    Ce post me servira de journal de bord et, je l'espère, servira à ceux qui comme moi veulent se lancer dans cette aventure.

    Evidemment, cette construction, je ne la ferai pas tout seul, mais j'espère bien que vous m'apporterez des conseils car moi, je n'hésiterai pas à vous en demander.

    Et qui sait, peut-être nous nous croiserons lors lors de manifestations nautiques avec nos chers modèles.

    [cit]cardinalis a dit : Pour commencer, voilà la belle boite qui m'attendait sur Paris.



    Une fois déballé, voilà 80% du contenu de la boite, en sachant que ni l'accastilage, ni la propulsion, ni la radio ne sont encore commandé.



    PS : ne regardez pas le bordel à côté...

    Je commence donc à assembler le ber donc les parties en contre-plaquées se démontent facilement.

    1ère étape : le collage des divers plaques



    Puis l'assemblage du chantier proprement dit.



    Il est juste à regretter le léger jeu entre les pièces. Il faut donc mettre une calle sous les 2 traverses pour être à la bonne hauteur et bien faire attention aux équerrages.

    En parallèle, découpe et collage de la dérive arrière de la coque.



    J'ai volontairement laissé de l'ABS sur les côtés pour facilité le collage des 2 pièces et la mise en pression avec les pinces.

    Voilà pour aujourd'hui. [/cit]

    Au vu de la boite, qui n'est qu'une petite partie du modèle, il y a déjà pas mal de boulot.

    Quand j'ai découvert l'intérieur de la boite, j'ai était très surpris de ce type de kit que je ne connaissais pas.

    La découpe laser est très propre pour les éléments bois. Le plus "chaud" reste la découpe de l'ABS, que je fais aux ciseaux.

    J'ai découpé également les ouvertures pour les voiths mais une semble être trop petite d'un millimètre. Je la ratrapperai en ponçant avec une Dremel quand j'aurai eu la propulsion et les anneaux de fixations.

    Si vous avez d'autres méthodes pour découper l'ABS de manière précise et facile, je suis preneur.

    PY29

    Salut,

    Pour le trou du Voith, vaut mieux que ça soit trop petit que trop large ! Fait attention ! Avec la Dr*mel, ça va vite !

    Pour découper l'ABS, tu peux prendre un cutter !!

    bebert38

    Pour découper un cercle dans le plastique, j'utilise un compas à pointes séches, ou plutôt un balustre qui bloque l'écartement des pointes.
    En faisant des passes successives, éventuellement recto & verso, on obtient un cercle bien ... circulaire.

    Evidement faut pas se gourrer en définissant le centre.

    cardinalis

    J'ai utlisé un compas avec une lame de cutter que l'on trouve chez Multirex, mais le rond n'était pas nickel car la coque se déforme.

    J'ai dinc fini par m'appliquer à faire un rond avec une marque assez profonde et j'ai fini par "rayonner".

    Il me reste donc à poncer pour avoir des bords bien net avec le dremel. Mais effectivement, comme le dit PY29, ça va vite et c'est pour cela que j'attend d'avoir les voiths et les anneaux de fixations pour terminer le travil et pas faire de c....ries.

    Crono91

    Bonsoir à tous :jap:
    Bravo cardinalis pour avoir acheter ce beau canot qui est le PARAT.Je regarderais attentivement toutes les opérations et l'evolution de celui-ci et j'essaierais de te donner des astuce ou des combines que moi j'ai pu faire sur le miens.
    Pour ce qui est de la découpe de l'ABS ,je ne sais pas trop car je n'ai pas encore eu de canot comme ça .Mais pour ce qui est de la découpe des ouvertures des VOITH tu peux aussi procéder comme je l'ai fait sur le mien ,en fait une fois les cercles bien tracer ,j'ai pris ma dremel et j'ai percer pleins de trou tous au tour de celui-ci, et ensuite je les est finie au papier de verre pour bien ajuster les anneausx.A mon avis je te conseille quand même d'avoir les anneaux en ta possession pour faire les découpent c'est plus sur pour avoir un bon ajustages .
    Une fois aussi que tu aura les anneaux je te conseille d' y faire une modif .Elle est assez simple mais il faut le faire avec soins ,cette combine ma été donner par un autre TUGUEUR MONSIEUR LAPINN44 que je salue au passage .Il consiste à repercer les tous des vis Parker pour y insérer des inserts pour vis M3,c'est un peux fastidieux mais lors du démontages des VOITHS c'est du régal et pas de risque de casser les anneaux avec les vis.....
    Voila je te joint une petite photos des anneaux


    cardinalis

    Merci Crono 91 pour cette info. As-tu une photo des insert M3, car je ne connais pas.

    nico76

    Bonsoir,
    je crois que j'ai déja donné ceci mais bon je le redonne, on suit pas à pas la construction d'un utre modéliste, très interessant et il essaye de se rapprocher au max de la réalité :
    http://www.lookas.ch/blog/

    nico76
    Un petit site pour toi,
    http://www.mg-modellschiffe.com/

    Ksimir

    Pour mes lests,je vais chez un marchand de pneus poids lourds et j'achette des vieux plombs d'equilibrage que je fais fondre dans des formes en bois dur ou en tole


    cardinalis
    Pour en revenir au lest, j'ai eu la réponse de Lukas Schreiber qui, effectivement, ne connaît pas le poid des 2 lests.

    Par contre, je suis demandé si cela était vraiment nécessaire car, dans son cas, il utilise 2 batteries de 6V et non pas 12, donc moins de poids.

    Par contre, les remplir de colle pour limiter la flottabilité, pourquoi pas. Mais est-ce que cela va suffir pour compenser la flottabilité. Le but étant d'avoir une flottabilité nulle ou légèrement négative? Comment puis-je le calculer ?

    Est-ce que le poids de la colle suffirait ou faut-il que j'y mette un peu de poids ? 250gr, 500gr ?

    gazou

    le poids de la colle ? pratiquement nul ! et elle va sécher comment? Plus le risque de déformer la "nageoire"
    Il vaut mieux mettre du plomb de pêche ( Décat... à fond la forme) ce qui augmentera la stabilité du bateau.
    Et vu la taille cela ne fera sûrement pas bien lourd

    Nico76

    je pense comme gazou, ensuite tu coules de la résine pour "sceller" le tout.
    plus il y a de poids dans les bas plus le bateau est stable. mais n'en met pas trop non plus...sinon tu vas etre vite embeté pour tout ce que tu veux metre dedans...la parat doit faire à peu pret 10kg en ordre de marche.

    PY29

    La colle, comme l'a dit Gazou, ne sèchera pas vite du tout ! Il faut prendre de la résine que tu trouves dans n'importe quel Bricomachintruc du coin ! Prends de la résine polyester, moins chère et plus pratique pour cette tache !

    gazou
    la résine chez castleroy truc ça s'appelle de l'araldite (info gratos)

    Tu me fous ta néoprène sur une étagère et tu l'oublie.

    Tu me fous tes boulons en ferraille qui vont rouiller dans une boite à côté de la colle.

    Fais comme on te dis et tu n'auras pas de problèmes. Si ton lest est prisonnier pas besoin de résine car ça ne bougera pas.

    cardinalis
    Bonsoir,

    Avec beaucoup de retard, j'arriv enfin à vous répondre.

    J'ai suivi vos conseil et acheté de la résine et des plombs de pêche.

    Je me suis fixé 250 gr pour la dérive et la plaque avant. Je pense que cla est correct.

    Mais avant, je dois légèrement poncer la dérive pour qu'elle épouse parfaitement la coque.

    Pour la plaque avant, moins de soucis, j'attend juste les voiths avant de la fixer.

    cardinalis

    Après une semaine de vacances, je me suis remis sur la coque du Parat après un dimanches des plus ensoleillé...

    La dérive est désormé fixé à la coque et mastiqué.



    Reste à poncer le mastic pour avoir un aspect lisse.



    J'ai reçu samedi mes 2 VSP. 2 petites merveilles auxquelles je me suis empréssé de prendre les anneaux de fixations et de les coller à l'araldite sur la coque.



    Il a quand même fallu jouer de la Dremel sur les trous déjà réalisés car ceux-ci étaient légèrement trop petits.

    Du mastic a été appliqué tout autours de la fixation exterieure afin de boucher les éventuels écarts et assurer une parfaite étancheïté. Là aussi, il reste à poncer.



    Enfin, un premier assemblage des couples a été réalisé pour voir les adaptations éventuelles à apporter par rapport à la coque et aux divers passages de câbles et de durits.



    Le collage dans la coque ne sera fait que lorsque les 2 VSP seront fixés ainsi que la plaque de protections de la propulsion mis en place.

    cardinalis
    J'ai encore besoin de vos conseils :

    Cet AM, en réalisant un montage à blanc des couples, j'ai remarqué que le couple de poupe s'incurvait sous l'effort.



    Est-ce que mon montage est correct ? Par rapport à la notice de montage, au plan et aux diverses photos trouvé sur le netn il semble que oui.

    A ce moment là, faut-il que je la laisse comme cela ou dois-je la modifier ?

    Autre question : avec les VSp est fourni un cordon de pâte pour étanchéïfier. Ou dois-je le mettre ? Sur le 1, le 2 ou ailleurs ?



    Enfin, j'ai réalisé 2 encoches sur la platine radio afin que les courroies des VSP ne viennent frotter. Elles me semblaient un peu trop proche du support.



    Merci pour vos conseils

    armand31

    Pour ton 1er problème, on dirait que le coupe ai un peu trop large pour la coque, si c’est bien le cas, je retoucherais LÉGÈREMENT le couple, tout en vérifient avec le pont et les autres couples que se ne soit pas la coque qui soit légèrement déformé (et du coup trop petite pour le couple a cet endroit).
    Mais attention, je suis novice en modélisme et peu être que d’autres forumeur plus expérimenté te donneront de meilleurs conseils.
    En tout cas j’avais eu un problème similaire sur mon bugsier3 , je l’ai résolu comme sa, et a présent tout vas bien, et puit il ne faut pas oublié que s’est du modélisme, y’a bon toujours de petit ajustement a faire (sinon ça ne serait pas marrant, s’est pas des meubles IKEAA qu’on monte)

    cardinalis

    Effectivement la coque ne semble pas déformé. Je penche donc aussi pour une taille de couple trop importante. Je pense donc la déduire millimètre par millimètre afin de l'ajuster au mieux.

    cardinalis

    Je suis en plein cablâge et prévision d'emplacement de mes divers servos et moteurs.

    Je me suis poser une question bête concernant l'éclairage.

    Lorsque l'on veut l'allumer manuellement, ok, on installe un interrupteur et basta. Mais quand on veut le commander d'une radio, comment faites vous car je ne sais absolument pas comment faire.

    Après quelques recherches, je me suis décidé pour l'ensemble d'inverseur de chez Graupner.

    https://shop.graupner.de/webuerp/servlet/AI?ARTN=3945

    Ce dernier n'est toujours pas branché car les explications quant aux branchements ne sont pas explicites.

    Quelqu'un a-til déjà eu une expérience avec ce type d'électronique ? Ce que je ne comprend pas ce sont les polarités.Il ne semble y a avoir auncune importance quant aux branchements, ce qui me semble bizarre.

    J'ai également une autre question concernant la mise en peinture.

    Je pensais mettre un apprêt afin de cacher le mastic gris sur la coque, qu'en pensez-vous ?

    Ensuite, concernant les couleurs de la coque et du pont, quelle couleur me conseillez-vous ? Graupner indique dur noir brillant pour la coque, du rouge carmin pour le dessous de la ligne de flottaison, (désolé je ne sais plus si c'est oeuvre vive ou morte sur un bateau...) et gris agate pour le pont.

    Je voudrai réaliser la mise en peinture à l'aide de bombe type carrosserie car je n'ai pas d'aérographe pour le moment.

    Concernant le blanc de la cabine et autre, mat ou brillant ?

    bébert38

    pour la peinture, éviter la laque brillante et préferer le satiné.

    Le noir et le rouge sont des teintes qui couvrent bien, il n'est pas indispensable de passer un apprêt ( surtout s'il est lui-même gris)

    cardinalis

    Quelques photos de l'avancement du chantier.

    Mise en place provisoire des 2 VSP pour vérifier qu'il n'y a pas de jeu dans la propulsion et me permettre de coller la plaque de protection.



    Une fois vérifié la bonne mise en place de la propulsion, le collage de la plaque peut alors commencer.

    J'ai trouvé 2 plaque en CP rond dans un magasin de déco de 2mm d'épaisseur, l'idéal. Une fois la plaque reposant sur les 2 VSP avec les cales en bois, il ne restent plus qu'à coller les différents support en laiton (8 au total au lieu de quatre, comme sur le vrai, ainsi que les 2 supports avant et arrières qui ne seront collés que le lendemain) avec de la colle bi-composant.



    Mise en place des 2 accus de 12V 7A, nom de di... que c'est lourd. J'espère juste que les essais de mise à l'eau ne vont pas le transformer en sous-marin...



    L'antenne du récepteur sera logé à l'arrière du Parat dans un tube plastique servant à l'origine d'arbre de transmission flexible.



    Petite astuce pour passer un câble d'antenne sans se prendre la tête : avec ce tube plastique est vendu une tige plastique souple blanche qui sert d'arbre de transmission :
    1 : Avec l'aide de cette tige, mettre du liquide vaiselle dans le tube d'antenne.
    2 : Repercer le diamètre du tube blanc au diamètre du fil d'antenne de tel sorte que ce fil soit bloquer à l'intérieur.
    3 : Bloquer l'antenne dans l'orifice de la tige blanche et commencer à l'insérer dans le tube rose. La tige blanche en premier, on tire dessus une fois qu'elle est arrivé à l'extrémité du tube rose.Le fil d'antenne, bloqué dans la tige blanche, suit naturellement le mouvement, et hop, votre fil est passé à travers un mètre de tube d'antenne sans ce prendre la tête.

    Voilà une vue d'ensemble de la coque du Parat avant le câblage.



    Mise en place du récepteur. Un C19 de chez Graupner, me permettant d'avoir 9 voies dont 2 pour 2 multiswitch qui viendront plus tard.

    Le câblage est passé dans des spirales de dossiers que l'on trouve en papeterie. Pas cher, elle sont parfaites pour du chemin de câble. j'en ai utilisé également pour ma platine radio afin que les câbles de servo ne viennent pas toucher les 2 VSP.

    Mise en place définitive des 2 pompes à eau ainsi que l'antiparasitage qui ne fut pas une mince affaire.



    Le perçage de la coque pour placer les 2 arrivées d'eau sont effectué sur l'avant de la coque et non sur l'arrière comme préconisé sur le plan pour éviter d'avoir une trop grande longueur de tuyau silicone.



    Branchement des 2 pompes sur les arrivées d'eau. Je pense sérieusement à assurer le maintient de ces tuyaux par 2 colliers rilsans et mettre en place un détecteur d'eau relié à une pompe et un des feux du Parat qui serait clignotant.



    Dernier mastiquage de la coque avant les premiers essai à l'eau. Reste un bon coup de ponçage à faire.



    La photo qui suit vous montre ce qu'il ne faut pas faire en terme de câblage. C'est le bor...l. La partie alimentation en 12V va être revue afin d'être plus soigné. j'espère vous montrer une photo plus agréable très prochainement.



    Et enfin, je n'ai pas résisté à l'envie de mettre en place les superstructures du Parat pour avoir une idée générale du bateau...il en jette quand même.



    Bébert38

    le montage que tu comptes utiliser n'a rien d'électronique, il s'agit de micro-inverseurs actionnés par les cames du servo.
    En principe il est utilisé pour commander un moteur dans les deux sens mais on peut l'utiliser pour commander 2 circuits.

    Les positions de COM, NC, NO sont celles que l'on trouve généralement sur ce type d'inverseur. A vérifier. C'est souvent gravé sur le boitier. Sinon, utiliser un ohmmétre.

    La voie de l'emetteur utilisée doit être du type inter à 3 positions stable.

    cardinalis

    Après des mois de travaux extérieurs je reprend enfin la construction de mon remorqueur.

    Pour commencer j'ai installé le fameux cordon d'étanchéïté Graupner et réalisé dans la foulé sa première mise à l'eau avec une certaine appréhension suite à des discutions avec des tuggers au salon de Dinan me relatant leurs déboires avec ce type de propulsion.

    Résultat ...



    ...pas une goutte d'eau dans la coque après 20 min dans la baignoire. Il faut dire qu'il était également sous la surveillance du bateau de mon fils en cas de problème.

    Suite à cela, je continue la mise en place de l'électronique avec mes 4 servos relais qui me serviront à contrôler les feux et les pompes à eau.



    J'ai également supprimer la deuxième batterie 12V au profit de 2 de 6V pour alimenter mon récepteur ainsi que les divers animations.

    Enfin, j'ai installé 2 robinets d'arrêt pour les pompes afin de pouvoir les déconnecter sans en mettre partout dans la coque. Je verrai à l'usage leurs utilités ou non.



    J'aimerai avoir votre avis sur un module son de Robbe et le Haut parleur.

    J'ai essayé le module son corne de Brume de Robbe avec un HP de 8 ohm.

    Le son n'est pas ressemblant à une vraie corne de brume (puissance).

    Le fait d'y rajouter un ampli peut-il augmenter la puissance du son ? Si oui, que prendre ou existe-t'il un montage électroniqe ?

    Un HP de 4 ohm conviendrait-il mieux au module ou puis-je continuer sur un 8 ohm ?

    Bébert38

    P=U²/R
    La puissance est égale au carré de la tension , divisé par la résistance.
    En divisant par deux la résistance, on double la puissance.

    Bubu64

    c'est quoi le mastic gris que tu a utilisé sur la coque?
    où le trouves t 'on?

    Cardinalis

    C'est du mastic de chez Tamiya que tu trouves chez ton revendeur ou sur le Net.
    Tu verras, c'est un produit génial que tu peux travailler facilement dès lors qu'il est sec.

    Voici un lien pour voir à quoi ressemble ce mastic : http://www.oupsmodel.com/product_info.php?products_id=9470

    Tu l'as en gris ou en blanc.

    Nouvelle étape de la construction :

    Les plates forme des lances à incendie.



    Quand j'ai commencer à réaliser ces dernières vace les pièces Gr...er, je me suis vite rendu compte que ça allait être une galère. Je les ai donc refaites en bois et bouchon de bouteille de jus de fruit retaillé à la Dre..l.



    Le plus compliqué a été de mettre en forme les fils de laiton.



    A ce sujet quels sont vos astuces pour réaliser de beaux ronds avec le laiton ? Quels gabarits utilisez-vous ?

    Jipiti29

    Pour faire des cercles j'utilise des bouts de tubes d'alu , sinon des pinces à anneler pour faire plus petit.
    Pour mettre en forme , si ça demande à être précis il faut toujours faire un gabarit ou une forme , tout est bon , bois , alu et même pâte à modeler qui va au four , et qui peut tenir une pièce quand tu la soudes .

    Cardinalis

    Si vous êtes comme moi, vous êtes tous en train de vous morfondre au chaud en attendant que ce :hurle: p...in de bo...el de m...de de temps ne laisse place au soleil... :ouin:

    J'ai refait un essai de la coque, sans le pont, dans ma bagnoire afin de voir d'éventuelles fuites d'eau. Et bien c'est la cata...

    J'ai des fuites au niveau des supports de la plaque protectrice des voiths (mais là je peux gérer avec de la résine).

    Ce qui m'embête le plus, ce sont les fuites au niveau des propulseurs eux-même pusque j'ai l'impression que de l'eau sort du milieu des propulseurs.

    Je l'ai remarqué la première fois lors d'un essai des moteurs en lavoir. Celui de droite avait une fuite après 45min d'utilisation. Mais là, au bout de 5 min en statique, c'est celui de gauche qui se met à fuire...

    Au salon de Dinan, certains m'ont dit avoir eu ce problème qui était récurant à ce genre de propulsion et qu'il fallait démonter le propulseur afin d'y installer un système de graisseur (et je ne suis pas chaud à devoir tout démonter par peur de ne pouvoir le remonter vu le prix du voith). D'autres personnes m'ont dit n'avoir jamais eu ce problème mais qu'il m'était de l'huile de machine à coudre avant chaque navigation.

    Alors je vous pose la question : Avez-vous eu des fuites auparavents et comment les avez vous éradiqué ? Est-ce que le simple fait d'y mettre une huile très fluide empêcherait l'eau de pénétrer dans le bateau ?

    Crono91

    Pour répondre à Cardinalis nous avons Foustop et moi eu des problème de remonter d'eau par le roulement .Et oui même dans la baignoire et par le poids du canot l'eau remonter par le roulement .Donc comme tu l'imagine les "boules " surtout vue les prix des Voith.J'en avais parlé à LAPIN et X-tian et eux pas de problème. Le problème de cette cavité avec expérience vient que il y a un manque de graisse entre les deux roulements .Foustop et moi avons rectifié le problème en perçant un trou de diamètre 4 entre les deux roulements. Pour y insérer une tige en laiton et ensuite une durit en silicone pour pouvoir envoyer de la graisse uniformément entre les deux roulements , avec une seringue .
    Si tu ne veux pas les percer je te conseille de les démonter comme la photo que présente X-tian d'enlever le roulement du bas avec un petit rondin de bois et un petit marteau pour le chasser .Après du peux mettre beaucoup de graisse entre , quitte à lorsque tu remonte le tous la graisse "degeule " de partout.
    Et la je pense que tu n'auras plus de problème de remonter d'eau .Nous la dernier fois avec Foustop on c'est amusé pas mal de temps à faire pas mal de manoeuvre ,sans aucun problème ,alors qu' avant c'était la catta.....nous on utilise de la graisse Marine et ça va bien.





    Pour ce qui est de démonter le Voith c'est très simple :
    1:démonter le voith de la couronne blanche ( l'anneau )
    2:Ensuite au dessus du Voith il y a une petite vis sens tête ,il faut l'enlever .
    3:une fois la vis enlever tu maintient avec une main le bas du Voith ou se trouve les pales et avec l'autre main tu dessers la couronne ou ce trouve la courroie (bien sur une fois la courroie enlevé )
    4:A partir de la tu vas pouvoir faire une pression vers le bas sur la partie qui est tout en laiton et fileté pour l'extraire de l'autre camembert ou ce trouve le mécanisme des pales .
    5:a ce moment tu auras la partie du haut libre ou ce trouve les deux roulements .
    6:Sur l'autre partie il faudra dévisser des vis si tu veux voir la parie mécanique des pales .
    Voila c'est très simple surtout ne pas forcer tous ce fait en douceur .

    Cardinalis

    Effectivement je pense que je vais devoir démonter mes voiths pour assurer (pas glop).

    Si j'y arrive, j'essaierai de mettre une tige en laiton pour graisser régulièrement. Si tu peux mettre une photo je suis preneur.

    Par contre, j'ai déjà essayé de retirer un des voiths où il y a le fameux boudin d'étanchéïté c'est quasi impossible sans décoller le cerclage en plastique. Avez-vous une solution plus soft plutôt que la mienne qui est du style bourrin. En chauffant peut-être ?

    Crono91

    Idem que X-tian (pour la pâte )d'ailleurs l'idée vient de lui

    Cardinalis

    Bon j'ai réussi à enlever les 2 voiths de la coque (dont une avec l'anneau, ya pu qu'a recoller...).

    J'en ai démonté un pour voir la difficulté et c'est ... très facile, ultrasimple, bref.

    Crono91, j'ai vu les 2 roulements que tu citais et effectivement ya pas de graisses du tout mais par contre quelques gouttes d'eau, donc...

    Je vais réaliser le graisseur que tu as fais sur les tiens. Enlèves-tu les roulements avant de percer ?

    Faut-il mettre de la graisse ailleurs avant de remonter le voith (dans la partie mécanique des pales par exemples) ou seulement au niveau des roulements ?

    Crono91

    j'ai démonté les deux roulement pour percer en pleins milieu des deux et ensuite pour nettoyer .Ensuite , une fois percer j'ai positionné le tube de 4 car il faut lui donner une inclinaison vers le bas , pour que celui-ci ne vient pas toucher la couronne ou ce trouve la courroie .Une fois les montages à blanc , qu'il n'y a pas de frottement j'ai collé le tube sur le VOITH avec une colle cyano + accélérateur.
    Une fois la tige collé je remet le roulement du haut je mais pleins de graisse partout avec le doigt et ensuite je remet le deuxième roulement .Je mais un morceau de durit avec des Rilsan ( collier blanc ).Je remonte le tous et je lui fais un dernier graissage à la seringue ,et là tu verras la graisse sortir par les flasque du roulement supérieur.
    Ça sera étanche a 100% et tu pourras naviguer en ayant l'esprit tranquille.
    Pour ce qui est de la graisse ailleurs ,sa n'est pas nécessaire car avant d'en arriver à faire des graisseurs avec mon collègue FOUSTOP on avait tous essayer ,on avait mit de la graisse vraiment partout (mécanique des pales ,entre les deux camemberts ...)sans aucun résultat .Ensuite on à tous nettoyer et on à fait ces graisseurs....Enfin de compte c'est le même principe que le tube d'étambot et son graisseur...

    Par contre je suis étonné quand démontant ton VOITH ,l'anneau est partie avec .Les nôtres sont collés avec de l'araldite (entre l'anneau et la coque et un gros bourrelet tout au tour de l'anneau).

    Foustop

    Cardinalis, pour illustrer les écrits de Crono91, voici de le montage des graissaeurs de nos VSP...
    Pour ce qui du démontage des roulements c'est plus sécurisant lors du perçage de ne pas les avoir au bout du foret par contre avant de les déposer, il faut mesurer les différentes épaisseurs par rapport au logement (corps en plastique noir).
    Tu les reportes à l'extérieur de ce même corps (toujours noir) afin de pouvoir positionner correctement ton perçage.



    Sinon, les explications déjà citées sont suffisantes pour y arriver sinon n'hésites pas...
    Pas la peine de mettre de la graisse ailleurs comme l'intérieur du camenbert...de toute façon il n'y a que du plastique et vu les ajustements de haute précision des passages des axes des pales...c'est rempli d'eau...alors...

    Cardinalis

    Effectivement je vais réaliser ce graisseur sur mes 2 voiths pour être plus tranquille.

    Crono91, l'anneau est partie car la colle, dès que tu plies la coque, a tendance à casser. Pour celui là, je pense avoir été un peu léger sur la colle.

    Je vais le recoller avec plus d'Araldite et renforcer les 2 avec encore plus de colle et être tranquille une fois pour toute.

    Je vous enverrai des photos vendredi pour vous donner l'évolution des travaux et en avoir enfin fini avec l'interieur de la coque, ouf...

    Restera normalement que la peinture et ce sera terminé pour le bas. Vivement le début de la navigation.

    Si vous avez des détails qui vous reviennent avant vendredi, merci de me les indiquer.

    Une dernière question : Avez-vous mis du frein filet sur la vis sans tête et le plateau supérieur du voith qui se visse pas le haut et qui possède la courroie ?

    Foustop

    Cardinalis, tu veux parler de la toute vis qui bloque en rotation de pignon (celui qui reçoit la courroie)?
    Nous les avons simplement serrées au tournevis...ça ne s'est pas encore défait...et en plus tu risques de l'abimer si tu lui mets du frein filet...donc
    Quels genre de détails souhaites tu avoir?
    Pour ce qui est de la bague blanche, il faut absolument la rendre solidaire de la coque !! Si pour une raison ou une autre celle-ci venait à se barrer...de ton remorqueur tu en feras un sous-marin!! et à ce moment là, il faudra non seulement aller rechercher ton modèle mais également changer de rubrique
    Perso comme Crono 91, les bagues blanches ont été légèrement poncées, idem côté coque puis coller à la bi-composants. Puis en ce qui me concerne elles sont noyées avec de la résine en fond de coque...Si tu peux renforce quelque peu les logements de tes VSP / coque
    Pour ce qui est de graisseur, il y a fort à parier que tu perdes la garantie de tes VSP

    Cardinalis

    Pour la garantie des voiths, je dirai quel dommage... Même si je les renvoyais, il serais capable de me facturer la graisse oublié entre les roulements...

    Pour les anneaux, le deuxième tient bien mais je vais quand même les renforcer sur les côtés.

    Et au pire des cas effectivement, je changerai de catégorie et passerai chez les sous-mariniers. Il paraît qu'il n'ont jamais fait de remorqueur sous-marin... ya quelque chose à faire je pense. Je vais breveter la chose bientôt.

    Concernant le frein filet, je l'utilise beaucoup pour mes voitures RC, contre les vibrations. Une seule goutte sur le pas de vis permet de sécuriser le serrage et avec le bleu, cela n'abîme pas la vis. Je pense que je vais quand même l'assurer sur un des 2 au cas où afin de bien rentrer au port au cas où.

    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Lun 28 Juin 2010 - 23:06

    Je viens donc de me remettre sur le Parat après 1 an d'arrêt.

    J'ai donc commencé par la partie électrique qui ne me donnait pas entière satisfaction au vue des derniers essais et surtout à la vue des nombreux fils qui courraient partout.

    Donc j'enlève tout et je recommence mes branchements en suivant à peu près ce qu'à fait Lukas sur son site sur le Parat.

    Je vous mettrais des photos de l'installation finale qui est beaucoup plus propre et plus simple à gérer en cas de panne.

    Les commandes des 2 voights sont donc OK, les servos réglés (fin de course et neutre), variateur ok et la partie pompe à eau a été amélioré. Reste à valider le bon fonctionnement de cet ensemble et je pourrai passer à la liaison électrique "coque/cabine".
    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Mar 20 Juil 2010 - 19:15

    Suite de l'aventure.

    J'ai besoin d'un conseil de voighteur.

    Comment réglez-vous le neutre des pales ?

    Je l'ai fais à vu d'oeil mais ça va pas. Après un essai, dans une piscine autoportante de 3 mètres de diamètre, le bateau avance seul et à tendance à virer à babord. Je voudrais savoir comment connaître lequel des 2 voight est en cause ?

    Merci
    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Ven 23 Juil 2010 - 18:13

    Help me Please ...
    avatar
    crono91

    Messages : 2485
    Date d'inscription : 28/05/2010
    Age : 50
    Localisation : Savigny sur Orge ( 91 )

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  crono91 le Mer 25 Aoû 2010 - 20:20

    hello
    Une réponse un peu tardive , mes commandes de Voith son montées sur rotules de chaque côté ,ce qui permet d'avoir un réglage plus aisé pour les Neutre des servos
    .Une fois mes servos mit bien au neutre ,je règle mes rotules côté servo ,pour que la rotule central du Voith soit au milieu ...
    Ensuite il n'y a que les essaies sur l'eau .
    Pas facile à expliquer Neutral
    Mais tu dois avoir juste un Voith qui doit être mal reglé .Essaye de joue avec une seul commande pour contre ta rotation ,la tu seras lequel est mal réglé .
    C'est un peu cafouillis ma réponse ,mais pas évident à expliqué...
    A+
    Michel le Tf du 91
    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Mer 25 Aoû 2010 - 20:47

    Merci pour ta réponse.

    J'ai vu sur un site quelqu'un qui utilisait un élastique large sur les pales afin d'être quasi sûr que la rotule du voight soit bien au milieu. Je ne sais pas ce que vaut cette méthode.

    Pour le moment j'en suis à la peinture de la coque à l'aéro. Dès que c'est terminé je retente des essais sur l'eau (dès le retour du soleil...).
    avatar
    xtian29

    Messages : 11517
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 56
    Localisation : Far Ouest

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  xtian29 le Mer 25 Aoû 2010 - 21:04

    Hello

    J'ai toujours utilisé la méthode de l'élastique sur mes Voith et ça marche bien. c'est une méthode déjà recommandée sur les premiers montages "bizarroïdes" dans les années 70

    Cardinalis : il n'y a pas de "G" et puis c'est le "T" avant le "H" soit : Voith

    Ca se prononce "Foeut" chez les casques à pointe, "woyfe" chez les américains et puis "voït" chez nous

    A+ Xtian
    avatar
    crono91

    Messages : 2485
    Date d'inscription : 28/05/2010
    Age : 50
    Localisation : Savigny sur Orge ( 91 )

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  crono91 le Mer 25 Aoû 2010 - 21:41

    Re
    Comme quoi je ne connaissais pas le coup de l'élastique , astucieux
    Met nous des photos après la peinture ,j'ai toujours eu un petit faible pour ce canot ...
    A+
    Michel le tf du 91
    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Jeu 26 Aoû 2010 - 9:03

    xtian29 a écrit:Hello

    J'ai toujours utilisé la méthode de l'élastique sur mes Voith et ça marche bien. c'est une méthode déjà recommandée sur les premiers montages "bizarroïdes" dans les années 70

    Cardinalis : il n'y a pas de "G" et puis c'est le "T" avant le "H" soit : Voith

    Ca se prononce "Foeut" chez les casques à pointe, "woyfe" chez les américains et puis "voït" chez nous

    A+ Xtian

    ... et chez moi en Basse Normandie on prononce "voyeteux"...

    Crono91, pour les photos j'essai ce matin.
    avatar
    xtian29

    Messages : 11517
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 56
    Localisation : Far Ouest

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  xtian29 le Jeu 26 Aoû 2010 - 13:44

    Hello

    Oui oui moi, aussi c'est plus proche de ton "voyeuteux" mais sans trop prononcer le "teux" à la fin

    En écriture en tout les cas : pas de fin en GHT mais un TH.

    Je n'étais plus trop sûr et puis oui, le nom de l'acteur américain Jon Voight est comme toi tu l'écris pour les propulseurs. Et puis Jon n'est pas John... En vérifiant sur le Net j'ai découvert qu'il était le père d'Angelina Jolie ...

    Ca nous éloigne de l'élastique qui reste mon avis la solution idéale pour la mise au neutre des Voith de Graupneux

    A+ Xtian
    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Jeu 26 Aoû 2010 - 15:11

    Pour la peinture, c'est pas le top, ça coule et je n'arrive pas à avoir un noir uniforme.

    Après 5 couches, c'est le même résultat. Ma première couche était trop épaisse, aérographe mal réglé.

    Il faut donc que je trouve un subterfuge pour attirer l'oeil sur autre chose que la peinture en elle même. Une partie sera caché par les protections de la poupe et la proue ainsi que par les défenses latérales mais je pense peut-être faire un semblant de rouille au niveau des écubiers et autres ouvertures sur le pavois.

    Qu'en penses-tu ? autres idées ?

    Ou alors si j'expose un jour, je mets le bateau assez loin des visiteurs...
    avatar
    xtian29

    Messages : 11517
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 56
    Localisation : Far Ouest

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  xtian29 le Jeu 26 Aoû 2010 - 15:53

    Hello

    Pour moi : peinture pas réussie = peinture à recommencer !

    et nouvelle couche sur couche qui a coulé et sur couche par dessus ... c'est nul

    Seules solutions, ponçages fins à l'eau, décapfour - ça marche vachement bien sur certaines peintures - attention, il faut vérifier avec l'ABS ... moi j'ai utilisé ça sur le bois et le plasticard - il y a peut-être d'autres solutions,

    Mais en tout les cas, essayer de cacher la misère c'est vraiment pas glop !

    A+ Xtian

    avatar
    crono91

    Messages : 2485
    Date d'inscription : 28/05/2010
    Age : 50
    Localisation : Savigny sur Orge ( 91 )

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  crono91 le Jeu 26 Aoû 2010 - 16:04

    Hello
    moi je suis un peu comme Xtian ,malheureusement il vas y avoir du ponçage .
    Si ça coule avec l'aerographe c'est qu'on reste trop longtemps sur la même zone de peinture ou bien sur trop diluée .
    Et oui on est toujours pressé que sa ce termine .
    Si le noir n'est pas uniforme , je suppose au niveau du contraste ( plus satiné , plus brillant ) ,ce n'est qu'une question de dilution avec le diluant genre W-Spirit .Peut être pas assez melangé ...
    As tu utilisé le même godet pour faire la coque en une seul fois ?
    A+
    Michel le Tf du 91
    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Jeu 26 Aoû 2010 - 17:55

    Crono91,

    J'ai un godet qui me permet de faire 3 à 4 couches suivant le réglage mais comme la première m'a "bouffé" le premier godet, le godet suivant n'avait pas forcément la même dilution car je le fais de visu et pas mesurer.

    Je crois que je vais être plus pointilleux sur mes mélanges dorénavent.
    avatar
    FLF-50
    Admin

    Messages : 2168
    Date d'inscription : 26/05/2010
    Age : 75
    Localisation : Marigny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  FLF-50 le Jeu 26 Aoû 2010 - 18:07



    Bien que l'on sorte un peu du sujet, les aérographes sont livrés avec des godets en verre avec couvercle pour travailler sous pression les peintures avec diluant, mais aussi avec des godets plastiques pour travailler en gravitation uniquement les peintures acryliques (peinture à l'eau), comme pour tout, seule la qualité du matériel est garante du succès, mais dans tous les cas les mélanges ne se font pas au "pif"

    JCC


    _________________
    http://www.miniflotte-50-monsite.com  
    Sauvons la mer, ça urge.
    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Jeu 26 Aoû 2010 - 18:36

    Malheureusement je l'ai appris à mes dépends. Neutral
    avatar
    xtian29

    Messages : 11517
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 56
    Localisation : Far Ouest

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  xtian29 le Jeu 26 Aoû 2010 - 19:09

    Hello

    Mouais, il faut faire des essais car chacun ases astuces avec son matériel et ses peintures ...

    En tout les cas, si tu n'arrives pas avec du noir, la couleur la plus fastoche, n'attaque jamais un canot jaune ou rouge

    A+ Xtian
    avatar
    cardinalis

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/06/2010
    Age : 41
    Localisation : Romagny (50)

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  cardinalis le Jeu 26 Aoû 2010 - 20:14

    Pourtant le rouge du remorqueur est bien faite...

    avatar
    xtian29

    Messages : 11517
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 56
    Localisation : Far Ouest

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  xtian29 le Jeu 26 Aoû 2010 - 20:21

    rouge mat peu-être (plus facile) ou alors tu as eu du bol ou encore ... Tu n'es pas si mauvais et ton histoire avec le noir n'est qu'une mésaventure

    A+ Xtian
    avatar
    domino59

    Messages : 9
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 65
    Localisation : CUINCY 59553

    recherche plan du PARAT

    Message  domino59 le Sam 25 Juin 2016 - 17:43

    Bonjour à Tous

    Je possède une coque et les superstructures ainsi que les propulseurs Voith du Parat
    Je suis à la recherche des plans du Parat

    Cordialement
    Dominique

    Contenu sponsorisé

    Re: Mise en chantier du Parat de Graupner

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 23 Oct 2018 - 15:32